Tout sur l'isolation phonique d'une cloison
isolation-phonique-cloison-1.jpgisolation-phonique-cloison-2.jpgisolation-phonique-cloison-3.jpgisolation-phonique-cloison-5.jpgisolation-phonique-cloison-6.jpg

Isolation phonique d'un plafond

L’intérêt d’effectuer une isolation phonique plafond

En raison des nuisances sonores présentes autour de soi, l’isolation phonique plafond fait partie des différents travaux d’isolations importants à faire chez soi pour se protéger du bruit, facteur de stress. En outre, en plus de réduire les sons des bruits et chocs provenant de l’extérieur (confort acoustique), l’isolant phonique du plafond va contribuer à limiter les déperditions de chaleur (cause d’une grande consommation énergétique), car il va retenir la chaleur dans la maison ou l’empêcher d’entrer en été, aux côtés de l’isolant thermique. L’isolation du plafond peut se faire pour un faux plafond, sous les lambris du plafond et même pour un plafond sans structure. L’isolation phonique ou acoustique du plafond améliore le confort acoustique, en fonction des matériaux d’isolants utilisés, et limite les bruits aériens intérieurs ou extérieurs, les bruits d’impact, les bruits d’équipement. Pour toutes les nouvelles constructions, la nouvelle réglementation exige que soient évaluées les mesures d’isolation à la fin des travaux en fonction du type de bruits auxquelles sont confrontées ces nouvelles constructions.

Les différents matériaux utilisés pour une isolation phonique plafond

Pour assurer l’isolation phonique plafond d’une maison ou d’un appartement, on a le choix entre différents types d’isolants (matériaux) déclinés sous différentes formes, à savoir, en rouleaux (qui se posent facilement), en panneaux ou plaques, en mousse ou en vrac. On a ainsi le choix entre les isolants synthétiques tels que le polystyrène expansé (populaire, léger et résistant), le polystyrène extrudé (dense et pouvoir isolant élevé) ou le polyuréthane (le plus performant), les isolants à base de fibres minérales et végétales tels que la laine de verre et la laine de roche (les plus populaires) ou les fibres végétales (fibres de lin ou de bois par exemple), les isolants à base de matériaux renouvelables tels que la cellulose (anti-feu, anti-insecte et anti-moisissure), le liège (bon isolant thermique et phonique) ou la perlite (imputrescible et ininflammable), et les isolants minces ou multicouches (isolants composés d’une ou plusieurs couches de feuilles d’aluminium espacées avec de la mousse).

Faites-nous part de vos commentaires ou questions